Tout "conte" fait - L’Homme qui voulait être heureux

Il n’était pas malheureux au sens où on l’entend couramment ; il ne manquait en effet, de rien. Pour autant, il n’était pas heureux et cela le faisait beaucoup souffrir. Il prenait sur lui, se disant que c’était son sort mais au fil des années, cela lui pesait de plus en plus. Un de ses amis lui avait parlé d’un griot qui avait l’art de faire trouver le bonheur à ceux qui venaient le voir. Se sentant un peu ridicule à l’idée d’aller consulter ce vieux sage, il laissa passer le temps jusqu’au jour où n’y tenant plus, il se décida à le rencontrer. Il habitait loin, très loin d’ici dans un pays magnifique. Il eut du mal à le trouver et rencontra de nombreux obstacles sur son chemin. Mais sa vol

Le marathon de la vie - Edito

Toujours plus de réunions, de mails, de rapports à rédiger, d’interventions à préparer … Les journées de travail s’étirent inlassablement ; celles du week-end servent à se « mettre à jour ». Dernièrement un cadre dirigeant d’un grand groupe, de la quarantaine, lors d’une séance de coaching me dit tout à coup d’un ton morne : « je n’ai pas vu les années passer, pas vu mes enfants grandir, j’ai profité de peu de week-ends. Pourquoi cela ? Etait-ce pour la rémunération, le statut social, pour me prouver quelque chose ? » Combien sommes-nous à prendre conscience que l’équilibre de vie n’existe pas et, pourtant, la plupart d’entre nous continue. Nous sommes prisonniers de conceptions immuables.

Jeu de Lois

En matière d’immobilisme face au changement, il existe un certain nombre de lois : 1 - Loi de l’immobilisme : Elle a été écrite à destination de ceux qui s’arc-boutent face au changement. 2 - Loi de l’autruche : Elle est écrite pour ceux qui mettent un foulard sur les yeux et continuent tête baissée, parce qu’ils ont « toujours fait comme ça » ! 3 - Loi du jour le plus long : Elle est rédigée pour ceux qui vont « faire » le plus grand nombre d’heures sur leur lieu de travail. 4 - Loi du front collé : elle est dictée pour résoudre les problèmes de ceux qui ne lèvent plus la tête de leur travail et ne voient plus rien autour. 5 - Loi de la moule : elle concerne ceux, qui à l’image de ce crusta