Ce qui dépend de moi, ce qui n’en dépend pas …


La vie en entreprise est rythmée par des évènements qui nous font plaisir et d’autres qui nous contrarient, nous absorbent (projet qui n’avance pas, promotion espérée mais non obtenue, transformation au point mort …). Nous dépensons beaucoup de temps et d’énergie à tenter de trouver des solutions.


Référons-nous alors à Epictète, qui il y a presque 2000 ans, a développé l’art du discernement entre ce qui dépend de nous et ce qui n’en dépend pas. Pour ce qui est en notre pouvoir, déployons toutes nos ressources. Pour ce qui ne l’est pas, rien ne sert de s’agiter.


En réalité, beaucoup de choses ne dépendent pas vraiment de nous. Mais ce qui est en notre pouvoir, c’est de prendre conscience de nos représentations et du regard que nous portons sur celles-ci.


« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses mais les jugements qu’ils portent sur ces choses. Lorsque donc nous sommes traversés, troublés, chagrinés, ne nous en prenons jamais à un autre, mais à nous-mêmes, c'est-à-dire à nos jugements propres», Marc-Aurèle.


C’est là que réside notre véritable liberté et une source d’énergie considérable dont nous avons besoin pour agir sur ce qui dépend de nous



#Engagement #coachingdedirigeants #Coaching #IVBA

4 vues