L’énigme de la beauté


Il est assis à sa table de travail, fenêtre ouverte sur le jardin. Son regard est attiré par les entrelacs de branchages. D’habitude, la végétation est parfaitement taillée mais le jardinier étant malade, il n’est pas venu depuis plusieurs jours et la nature a repris ses droits.

Kant, puisque c’est de lui qu’il s’agit, Kant, le théoricien du « conflit des facultés » vient de découvrir qu’il est un moment où cesse le conflit: celui où nous éprouvons le « sentiment du beau ». Dans les milliers de pages qu’il a déjà écrites, pas une n’est capable d’éclairer ce qu’il vient de ressentir. Et il va se lancer, malgré son âge, dans un nouveau chantier : « la critique de la faculté de juger ».

En effet, nous appliquons habituellement des critères à nos jugements : « c’est bien », « c’est juste », « ça se fait » … Or, lorsque nous déclarons «c’est beau», nous exprimons ce que nous ressentons au plus profond de nous. Nous n’avons pas besoin de l’avis des autres ni des explications de tel ou tel érudit. Même si nous doutons souvent, là, nous nous faisons confiance.

Quand on regarde un tableau, ce n’est rien que quelques formes et couleurs étales à la surface d’une toile. Comment cette superficialité peut-elle nous toucher aussi profondément ? Nous apprenons à accepter l’inexplicable. La beauté nous offre une expérience heureuse du mystère.

Quand on dit «c’est beau», la réflexion ne l’emporte pas sur la sensibilité, d’où le sentiment de plénitude que nous ressentons. Lorsque nous jugeons, nous allons du général au particulier. A l’inverse, lorsque nous disons : « c’est beau », nous allons du particulier au général. Nous ne nous contentons pas de dire « cela me plait». Nous nous faisons confiance. Nous nous écoutons. Nous nous affirmons.

La beauté nous libère de nos doutes, de notre individualisme, de nos contradictions. L’émotion esthétique nous offre la promesse de vivre plus intensément. Cultivons ces instants de grâce.

Prenons le temps d’aller à la rencontre de la beauté intérieure de ceux qui nous entourent. Là où elle se trouve, elle mérite d’être regardée et protégée.

#IVBA #bonnepratique