October 26, 2019

October 17, 2019

Please reload

Posts Récents

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé …

November 1, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

La vache qui regardait passer le train.

 

Quelle que soit l’entreprise, on entend parler de changement, de transformation. Mais aussi de burn-out, de souffrance, de démotivation, d’absentéisme. Comme si le changement, au lieu d’apporter du mieux, allait à l’encontre de ceux qui le vivent.

 

D’où vient ce paradoxe ?

 

Changer revient à quitter une phase d’équilibre ou de pseudo-équilibre pour aborder un contexte d’incertitude. En d’autres termes, changer amène à quitter sa zone de confort.

 

Il ne s’agit pas simplement d’écrire la stratégie, de définir une nouvelle organisation, de prononcer de beaux discours, mais bien de rechercher le sens apporté par le changement.

 

Ne soyons pas comme la vache qui pense bouger alors qu’elle regarde le train passer...

 

Montons dans le train et soyons acteur du changement en proposant nous même des idées plutôt que de le subir.

 

N’abandonnons pas notre vie à d’autres qui décident pour nous.

 

Refusons de nous laisser ballotter par des décisions qui ne nous concernent pas et ne négocions pas avec ce qui est essentiel pour nous.

 

Le meilleur moyen de prédire l’avenir est de le créer.

 

Alors, visons la lune car même en cas d’échec, nous atterrirons dans les étoiles. Pour cela, recherchons à chaque instant le sens de nos actions et refusons d'accomplir les tâches qui en sont dépourvues.

 

N’oublions pas, en outre, que tout est possible à condition d’admettre que le changement est une porte qui s’ouvre de l’intérieur.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags