October 26, 2019

October 17, 2019

Please reload

Posts Récents

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé …

November 1, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Tout “conte” fait - Le dirigeant et l’acrobate

07/23/2016

 

Quand il s’assit dans le fauteuil rouge, le dirigeant souffla profondément. Quelle journée ! Il avait dû courir pour arriver juste à l’heure au Cirque d’Hiver afin de faire plaisir à ses enfants. Ce n’était vraiment pas le bon jour.

 

Et voilà que le clown entrait sur scène. Il n’avait jamais aimé les spectacles de clown. Ça lui donnait plutôt envie de pleurer et ce n’est pas de ça dont il avait besoin ce soir. Il était déjà angoissé à l’idée d’arriver à prendre la bonne décision. Il était au pied du mur. Soit il rachetait la PME Multiclous et se voyait alors contraint de licencier une bonne trentaine de personnes, soit il refusait ce challenge et risquait de se voir absorbé d’ici quelques années par son concurrent qui, lui, oserait, sans états d’âme, racheter l’entreprise.

 

Mais surtout, avait-il toutes les compétences pour mener à bien cette fusion ? Cette question le hantait à tel point qu’il ne vit même pas le clown quitter la scène. Son attention fut happée par l’acrobate qui s’élançait d’un trapèze à l’autre, sans même un filet de protection. Il décrivait des arcs de cercle à plus de vingt mètres de haut, se propulsait dans le vide pour rattraper un deuxième trapèze. Il s’aperçut qu’il y avait ce moment crucial, cet entre-deux critique où l’acrobate a déjà lâché le premier trapèze et pas encore attrapé le second. Il ne perdit pas une seconde de ce numéro de haute voltige et, à la fin du spectacle, il se dirigea dans les coulisses pour faire la connaissance du gymnaste.

 

— Pardonnez-moi, mais j’ai eu envie de vous rencontrer. J’ai été estomaqué par le risque que vous preniez durant tout votre numéro : se lâcher totalement sans filet me paraît totalement fou !

 

L’acrobate le regarda avec beaucoup de douceur.

— Qu’est-ce qui vous fait peur, aujourd’hui ?

 

Le dirigeant écarquilla les yeux et lui demanda :

— Comment savez-vous que j’ai peur ?

 

L’acrobate sourit et lui répondit :

— Sinon, vous ne seriez pas venu me voir !

 

— Je l’avoue. J’ai peur. Se lancer dans le vide comme vous le faites me terrorise. En même temps, je ressens que c’est le moyen d’avancer. J’y réfléchis depuis des semaines. Pourquoi n’utilisez-vous pas de filet ?

 

— Au départ, j’en avais un. Certes, il garantissait plus de sécurité mais, en même temps, j’ai pris conscience que j’investissais moins d’énergie et d’élan.

 

— Et si vous aviez un conseil à me donner, lequel serait-il ?

 

— À mon sens, les deux pièges à éviter pour réussir le grand saut, ou relever un challenge, c’est, d’une part, l’obsession de la sécurité, du contrôle, du calcul qui nous immobilise et nous empêche d’être audacieux ; et d’autrepart, l’aveuglement, la témérité et la crédulité qui peuvent nous mettre inconsidérément en danger. Entre les deux, il y a une large marge de manœuvre. À vous de l’explorer !

 

Il sentit que le dirigeant était en pleine réflexion et que cela touchait à des émotions très profondes chez lui. Il lui demanda ce qu’il ressentait.Le dirigeant marqua un temps de silence très long, son visage s’illumina et il dit :

 

— Je viens de prendre conscience que l’on peut toujours trouver de bonnes raisons pour ne pas avancer, mais que c’est à moi et moi seul de construire l’avenir dont j’ai envie !

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags